Filet mignon de porc sauce moutarde

La journée a mal commencé. Réveil difficile, un pied ou un genou qu’on cogne, café trop chaud ou renversé, une chemise tachée, un froid de canard. Les réjouissances continuent au boulot où rien ne se déroule comme on voudrait. On n’avait qu’une envie, rentrer chez soi, prendre une douche chaude et manger un bon plat. Seulement voilà, avec une journée pareille, pas vraiment envie de passer du temps à cuisiner mais quand même besoin de réconfort. Quinze petites minutes suffiront. Allez hop, en cuisine !

Pour 4 personnes, il vous faut :

1 filet mignon de porc ; 1 oignon jaune ; 2 gousses d’ail ; 3 cuil à café de moutarde ; 4 cuil à café de crème fraîche ; 6 brins de thym frais ; poivre ; huile de tournesol

Couper le filet mignon en 8 morceaux. Éplucher et émincer l’oignon et l’ail. Laver le thym.

Dans une cocotte, faire revenir les morceaux de filet mignon dans une cuillère à soupe d’huile. Les réserver.

Dans la même cocotte, faire colorer l’oignon et les gousses d’ail émincées.

Mélanger dans un bol la moutarde, la crème fraîche, les feuilles de thym et le poivre.

Lorsqu’oignon et ail deviennent fondants, remettre les morceaux de filet mignon dans la cocotte. Napper de sauce moutarde et bien mélanger. Continuer la cuisson à feu doux une ou deux minutes en remuant sans cesse.

Bon appétit !

Madeleines à la brandade de morue

Les invitations sont lancées et acceptées, on fait un petit apéro dînatoire entre copains ce week-end. Oui mais voilà, le temps n’est pas au beau fixe – cela j’entends une combinaison de pluie, de vent et de froid – et on n’a pas, mais alors pas envie du tout de sortir se réapprovisionner en victuailles. Donc, plan vidage de réfrigérateur et de placard. Quelques idées naissent de petits champignons farcis, de soupe de queue de champignons à l’huile de noisette et de verrines de brandade de morue. Une idée en chassant une autre après un petit tour sur la toile, les verrines se transforment finalement en madeleines.

Allez hop, en cuisine !

Pour une douzaine de madeleines, il vous faut :

250g de brandade de morue ; 3 œufs ; 100g de farine ; 1/2 sachet de levure chimique ; le zeste d’un citron bio ; 25g d’emmental ; 6 olives noires ; quelques grains de poivre vert (à défaut, du poivre noir) ; beurre pour le moule

Préchauffer le four à 180*C. Beurrer un moule à madeleines.

Dans une jatte, travailler la brandade de morue et les œufs à la fourchette jusqu’à ce que le mélange soit homogène.

Incorporer la farine et la levure tamisées en mélangeant toujours à la fourchette. Laver le citron, en râper le zeste. Râper également l’emmental. Les ajouter à la pâte à madeleines.

Remplir chaque empreinte à madeleines au trois quart. Couper les olives en deux, déposer une demie olive sur chaque madeleine. Enfourner pendant 20 minutes.

Bon appétit !

Pain de mie

Ah, faire une grasse matinée… L’heure du petit-déjeuner et celle du déjeuner sont toutes proches. C’est à ce moment précis qu’on sort l’arme magique : le brunch. Un bon pain de mie maison sera parfait pour déposer des œufs brouillés, tartiner de la confiture, étaler un beurre de pommes ou de baratte. Allez hop, en cuisine !

Il vous faut :

250g de farine ; 10cl de lait ; 5cl d’eau ; 1/2 sachet de levure de boulanger déshydratée; 25g de beurre ; 1 cuil à soupe de miel ; une pincée de sel.

Rassembler tous les ingrédients dans le bol du robot muni d’un crochet en prenant soin de ne pas verser le sel sur la levure. Pétrir pendant une dizaine de minutes jusqu’à obtenir une pâte homogène et élastique.

Recouvrir le bol d’un torchon et laisser pousser la pâte pendant 1h30 dans un endroit chaud sans courant d’air. Elle va doubler voire tripler de volume.

Dégazer le pâton en appuyant dessus avec le poing plusieurs fois. La déposer ensuite dans un moule à cake et laisser reposer encore 45 minutes recouverte d’un torchon dans le même endroit chaud.

Enfourner pendant 15 à 20 minutes à 230*C.

Démouler et laisser refroidir sur une grille.

Bon appétit !

On conserve le pain de mie bien enroulé dans un torchon.

C’est grâce au fabuleux blog Papilles et Pupilles que je fais enfin mon pain de mie. Fini les E machin, truc, bidule.

Si vous n’avez pas de robot, rien de grave. On pétrit à la main, avec énergie et patience pendant 15 bonnes minutes.

Cake aux figues

Malgré quelques apparitions de l’été indien, on sent bien que les beaux jours touchent à leur fin. Soirées fraîches, journées de plus en plus maussades et raccourcies, pulls en laine aux vitrines des magasins, catalogue des jouets pour Noël dans les boîtes aux lettres. D’ici peu, on rentrera dans la saison de la raclette et des marrons grillés. Il est donc temps de reprendre les habitudes des goûters, histoire de regagner les calories que notre corps aura utilisé pour lutter contre le froid. On trouve les excuses où on peut… Ben tiens, aujourd’hui, ce sera un cake aux figues. Allez hop, en cuisine !

Pour 6 personnes, il vous faut :

6 figues mûres ; 3 oeufs ; 1 yaourt nature ; 150g de farine de sarrasin ; 100g de poudre d’amandes ; 100g de cassonade ; 1/2 sachet de levure ; 4 cuil. à soupe d’huile neutre ; 1 cuil. à café d’extrait de vanille ; 1/2 cuil. à café de cannelle en poudre

Préchauffer le four à 180°C.

Fouetter les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporer l’huile, le yaourt et la poudre d’amandes. Mélanger puis ajouter la farine, la levure et les épices. Bien mélanger à nouveau.

Couper les figues en quartiers, les incorporer très délicatement à la pâte avec une spatule.

Verser la pâte dans un moule à cake beurrée et enfourner pendant 40 minutes.

Bon appétit !

 

Cake aux carottes et à la noix de coco

Il paraît que manger des carottes rendrait aimable et feraient les cuisses roses. En quoi est-ce gage de bonne santé d’avoir les cuisses roses ? On se le demande, surtout si on les imagine rose bonbon…

On mange tout d’abord des carottes parce que c’est bon et c’est bien suffisant. On les râpera ici mais à la vinaigrette, on préférera du sucre et de la noix de coco. Allez hop, en cuisine !

3 carottes ; 125g de beurre fondu ; 110g de sucre en poudre ; 1 sachet de sucre vanillé ; 50g de noix de coco en poudre ; 3 œufs ; 200g de farine ; 1/2 sachet de levure chimique

Éplucher les carottes, les râper avec une râpe à gros trous.

Préchauffer le four à 210*C.

Dans une jatte, battre les œufs et les sucres. Ajouter la farine et la levure, puis le beurre fondu. Mélanger jusqu’à ce que l’appareil soit lisse. Incorporer les carottes râpées et la noix de coco.

Verser le tour dans un moule à cake beurré. Enfourner pendant 10 minutes à 210*C ; baisser la température à 180*C et cuire 30 minutes. Vérifier la cuisson avec la pointe d’un couteau.

À la sortie du four, laisser tiédir puis démouler et laisser refroidir sur une grille.

Bon appétit !

Si par hasard, il restait du cake, il sera aussi bon le lendemain, surtout si vous le conservez dans une boîte en métal ou du papier d’aluminium.

Gratin de courgettes, chèvre et chorizo

Cela vous est-il déjà arrivé d’entrer dans une pièce avec un but en tête puis d’effectuer une tâche quelconque et d’oublier pourquoi vous êtes venus initialement ? On vaque alors à des occupations diverses et tout d’un coup, le but oublié revient à notre esprit. Hop, demi-tour illico presto avant qu’il ne s’échappe à nouveau. C’est tellement agaçant…

Et bien voilà ce qui s’est passé pour cette courgette énorme oubliée dans le jardin. Un gratin sera parfait pour en cuisiner… la moitié.

Allez hop, en cuisine !

3 courgettes ; 50g de chorizo fort ; 1/2 bûche de chèvre ; 2 œufs ; 30cl de crème fraîche ; 1 gousse d’ail ; 30g d’emmental ; huile d’olive ; noix de muscade râpée ; sel, poivre

Laver et détailler les courgettes en fines lamelles. Les faire revenir une dizaine de minutes dans une poêle chaude avec un filet d’huile d’olive en remuant régulièrement.

Préchauffer le four à 190*C.

Battre les œufs et la crème. Saler, poivrer et ajouter une tombée de noix de muscade râpée.

Éplucher une gousse d’ail. Frotter un plat à gratin avec la gousse, fond et parois. Déposer les courgettes dans le plat, les recouvrir avec l’appareil œufs-crème. Détailler le chorizo et le chèvre en tranches. Les déposer sur les courgettes puis parsemer d’emmental râpé.

Cuire au four pendant 30 minutes.

Bon appétit !

Coulis de tomates

Dans un potager, les tomates, c’est un peu comme les repas des fêtes de fin d’année. On les attend, piétinant d’impatience et lorsque la dite période arrive à terme, on est quasi en overdose. Janvier arrivé, on ne peut plus voir un volatile en peinture de même qu’aux premières feuilles d’automne, la moindre salade de tomates nous fait soupirer d’ennui.

Alors bien qu’on ait chanté sous le soleil d’été comme la cigale, notre côté fourmi ressort avec nos conserves pour les jours froids. Coulis de tomates pour commencer les réserves. Allez hop, en cuisine !

Il vous faut :

2kg de tomates ; 1 brin de romarin ; 2 brins de thym ; 1 feuille de laurier ; 2 gousses d’ail ; poivre

Laver les tomates et ôter le pédoncule. Éplucher les gousses d’ail. Rassembler en bouquet les aromates.

Dans un faitout, couper les tomates grossièrement. Rajouter le bouquet d’aromates, les gousses d’ail entières et trois ou quatre tours de moulin à poivre.

Couvrir et cuire 45 minutes à feu moyen. Ôter le couvercle et poursuivre la cuisson 30 à 40 minutes à feu doux, en maintenant une petite ébullition et en remuant régulièrement.

Pendant ce temps, ébouillanter les pots et couvercles puis les laisser sécher renversés sur un torchon propre.

Enlever ail et aromates et mixer les tomates cuites. Remettre le coulis dans le faitout et porter à ébullition. Remplir les pots avec le coulis, refermer, les renverser. Attendre que le coulis soit complètement refroidi pour remettre les pots à l’endroit et les ranger.

Bon appétit !