Flans brocolis Comté

Le temps passe vite. Il y a à peine un an, on se trimballait un gros ventre dans l’attente d’une arrivée imminente. Bodies et pyjamas minuscules avaient pris leur place à côté des petits chaussons tricotés par des grands-mères déjà attendris dans la valise prête depuis plusieurs jours. 368 jours, des montagnes de couches et des milliers de tonnes de tendresse plus tard, nous voilà en pleins préparatifs du premier anniversaire. Papi a prévu le vin (avec modération tout de même), le menu est fait, le gâteau est en cours de réalisation pour accueillir LA bougie. C’est bien joli tout ça mais entre deux blancs montés en neige, nos petites minettes sont là pour nous rappeler, par leurs réclamations bruyantes qu’il faut se restaurer. Vite, elles ont faim et nous aussi.

Les fleurettes d’un brocolis acheté chez notre primeur préféré et du Comté du super fromager voisin feront un accord sympathique dans un flan d’exécution rapide. Rapide est ici synonyme de délicieux. Ça tombe bien, les demoiselles sont connaisseuses. Déjà ! Allez hop, en cuisine !

Pour 4 personnes, il vous faut :

1 brocolis ; 30g de Comté ; 2 œufs ; 20cl de crème liquide ; 10cl de lait; sel, poivre

Laver et détacher les fleurettes du brocolis. Les déposer dans une casserole d’eau bouillante et les faire blanchir 5 minutes. Égoutter.

Préchauffer le four à 160*C.

Dans un saladier, battre les œufs en omelette puis ajouter la crème et le lait. Mélanger. Râper le Comté et l’incorporer à l’appareil. Saler légèrement, poivrer. Mélanger à nouveau.

Beurrer 8 ramequins. Déposer quelques fleurettes de brocolis dans les ramequins puis recouvrir de l’appareil à flan.

Enfourner pour 20 minutes. Bon appétit !

Publicités

Aubergines farcies

À l’heure dite, ils sont là. Convoqués pour la corvée, ils ont répondu présents d’un commun accord. Le café et les viennoiseries pris, tout le monde s’attellent à la tâche. C’est un joyeux bazar organisé, les rires et les taquineries fusent. La matinée a passé à toute vitesse, les travaux ont avancé tout autant. Le rendez-vous est pris pour une prochaine corvée chez un des participants. Le barbecue vient d’être allumé, la longue table est mise pour les convives travailleurs, le repas est aussi joyeux que la matinée. Il n’y a pas à dire, on est bien avec les copains.

Pour accompagner les côtelettes d’agneau au barbecue, on a choisi des aubergines farcies. Allez hop, en cuisine !

Pour 8 personnes, il vous faut :

4 grosses aubergines ; 2 poivrons rouges ; 4 tomates ; 2 oignons rouges ; 4 gousses d’ail ; une poignée de pignons de pin ; parmesan râpé ; 8 feuilles de basilic ; huile d’olive ; sel, poivre ; 1 pincée de ras-el-hanout

Laver les aubergines, en couper le pédoncule et les couper en deux dans le sens de la longueur. Les creuser à l’aide d’une cuillère pour en retirer la chair qu’on mettra dans le bol du mixeur. Réserver les aubergines creusées.

Éplucher l’ail et les oignons, éplucher et épépiner les poivrons. Monder les tomates.

Dans le mixeur, ajouter les oignons et les poivrons coupés en morceaux. Mixer.

Faire chauffer une cuillère à soupe d’huile d’olive dans une poêle pour y cuire les légumes mixés. Ajouter les gousses d’ail écrasées ainsi que les tomates coupées en petits cubes. Cuire à feu moyen 20 minutes en remuant régulièrement. Assaisonner de sel, poivre et d’une pincée de ras-el-hanout.

Préchauffer le four à 180*C.

Badigeonner la plaque du four d’huile d’olive, y déposer les aubergines creusées. Remplir de la farce cuite, saupoudrer de parmesan râpé et parsemer de pignons de pin. Enfourner pendant 30 minutes.

À la sortie du four, parsemer chaque demie aubergine farcie d’une feuille de basilic ciselée.

Bon appétit !

J’ai pioché cette recette dans le blog génial C’est ma fournée. Je l’ai ensuite un peu modifiée.

Cake aux figues, amandes et noisettes

Il y a des délices qu’on ne peut malheureusement que mal conserver. Les figues font partie de ces mets fragiles. La magie des méthodes de conservation modernes n’y peut rien, on doit se soumettre à l’éphémère. Alors, quand la courte saison est là, surtout vite en profiter : les cuisiner, les « confiturer », et les manger, manger, manger…

Les figues font un heureux mariage avec une foule d’autres mets. Dans un cake destiné à nous combler à l’heure du goûter, on les a unies aux amandes et noisettes. Hum… Allez hop, en cuisine !

3 œufs ; 100g de poudre d’amandes ; 150g de farine ; 1/2 sachet de levure chimique ; 100g de cassonade ; 1 yaourt nature ; 3 cuil à soupe d’huile neutre ; 6 figues fraîches ; une dizaine d’amandes ; 1 dizaine de noisettes ; une pincée de cannelle en poudre

Préchauffer le four th. 180*C.

Battre au fouet les œufs avec le sucre. Incorporer le yaourt et l’huile puis la poudre d’amandes tout en continuant de battre.

Ajouter la farine, la levure ainsi que la cannelle. Mélanger jusqu’à obtenir une pâte lisse.

Détailler les amandes et les noisettes en 4 ou 5 morceaux. Les ajouter à la pâte.

Verser l’appareil dans un moule à cake beurré. Enfoncer délicatement les figues dans la pâte puis enfourner pendant 40 minutes.

Bon appétit !

Courgettes farcies à la brandade de cabillaud

Il y a des villes dont le nom chante. La première serait Toulouse mais là, peut-être manque t-on un peu d’objectivité. Et puis il y a Roma, Sevilla, Lisboa, Nice… Ah Nice… rien que le nom, on est déjà transporté dans une ambiance douce et ensoleillée. Faute de se la couler douce le long de la fameuse promenade, on va fermer les yeux et s’imaginer avoir ramené d’un marché local les quelques courgettes rondes de Nice que notre primeur vend sur ses étals.

Pour changer de la traditionnelle farce à la viande, on va pêcher du cabillaud chez le poissonnier, et hop, en cuisine !

Pour 6 personnes, il vous faut :

600g de filets de cabillaud ; 600g de pommes de terre à purée ; 8 cl d’huile d’olive ; 1 gousse d’ail ; persil frais ; 1 branche de thym frais ; sel, poivre.

Peler les pommes terre, les couper en gros cubes et les plonger dans une grande casserole d’eau froide salée. Porter à ébullition puis cuire 30 minutes.

Pendant ce temps, cuire les filets de cabillaud à la vapeur une dizaine de minutes.

Éplucher et dégermer l’ail. Hacher le persil.

Dans un saladier, écraser l’ail. Ajouter cabillaud et pommes de terre et écraser l’ensemble à la fourchette tout en mélangeant et en arrosant d’huile d’olive. Saler, poivrer, ajouter le persil et mélanger à nouveau. Réserver.

Préchauffer le four à 190*C.

Laver les courgettes. Couper le chapeau et les creuser avec une petite cuillère pour enlever les pépins. Saler légèrement le fond des courgettes puis les farcir avec la brandade de cabillaud.

Disposer les courgettes farcies dans un plat à gratin, ajouter la branche de thym et mouiller le fond avec un peu d’eau. Recouvrir le plat d’une feuille de papier aluminium et enfourner à four chaud pendant 30 minutes.

Bon appétit !

S’il vous prend une envie irrésistible de fromage, gratiner ces courgettes farcies une fois la cuisson achevée en les parsemant d’emmental râpé et en les passant au gril du four 5 minutes.

Haricots plats à la libanaise

Il fait l’avouer, la même question taraude notre esprit de nombreux soirs dans la semaine. Que va t-on manger ce soir ? Le travail terminé, on s’est affairé à une multitude d’occupations plus ou moins agréables. L’heure du repas approchant, on se rend compte qu’on avait pensé à tout sauf à ce qui allait remplir les assiettes de la famille affamée. Heureusement, cette fois-là, on avait anticipé ! Juste le barbecue a allumer, histoire de profiter de la fin de l’été, de bons morceaux de viande à griller et le tour est joué. L’accompagnement ? Il est prêt et nous attend dans le réfrigérateur. Finalement, on n’est pas si désorganisé !

Quelques côtelettes d’agneau mises à griller s’accorderont très bien avec ses haricots plats à la libanaise. Allez hop, en cuisine !

500g d’haricots plats ; 3 tomates ; 3 gousses d’ail ; 1 oignon ; 3 cuil à soupe d’huile d’olive ; fleur de sel

Équeuter les haricots plats, les laver et les couper en tronçons. Laver les tomates, les couper en morceaux. Éplucher l’ail et l’oignon et les émincer finement.

Dans une poêle, faire chauffer l’huile d’olive et faire revenir l’oignon émincé. Rajouter les haricots et laisser mijoter à feu moyen, pendant 5 minutes.

Ajouter alors les tomates, l’ail et le sel. Couvrir et laisser cuire 30 minutes.

Servir chaud mais froid, c’est encore meilleur.

Bon appétit !

Flan de courgettes à la truite fumée

En été, on a souvent autre chose à faire que de passer des heures enfermés dans la cuisine alors que le soleil chauffe l’atmosphère de ses rayons. Lire au soleil les bouquins accumulés sur les rayons de la bibliothèque depuis des mois. Faire une bombe dans une piscine comme quand on avait 10 ans. Arpenter la pelouse derrière la tondeuse à gazon. Sillonner les chemins de randonnée. Bref, profiter de la parenthèse estivale et de la nonchalance qu’elle procure.

Rien de tel qu’un plat qu’on prépare à l’avance et qu’on réserve au réfrigérateur pour se libérer l’esprit. C’est parti pour un flan de courgettes bien frais, bien agréable. Allez hop, en cuisine !

Pour 6 personnes, il vous faut :

4 œufs ; 50g de farine ; 50cl de lait ; 2 cuil à soupe d’huile d’olive ; 4 courgettes ; 8 tranches de truite fumée ; 1/2 bouquet de ciboulette ; sel, poivre

Laver les courgettes et les couper en fines lamelles.

Préchauffer le four à 240*C.

Battre les œufs en omelette, ajouter la farine et battre à nouveau pour obtenir une pâte lisse. Tout en continuant de battre, incorporer le lait et l’huile d’olive. Saler légèrement et poivrer.

Dans un plat à gratin beurré, disposer une couche de courgettes, parsemer d’un peu de ciboulette ciselée et recouvrir de 3 ou 4 tranches de truite fumée.

Recommencer l’opération et terminer par une couche de courgettes.

Recouvrir le tout avec le mélange œufs/lait et enfourner pour environ 45 minutes.

Servir chaud ou froid, comme vous le souhaitez.

Bon appétit !

Fenouil braisé au miel et chèvre frais

La culpabilité est un sentiment qu’on ressent souvent lorsqu’on est parent. À de nombreuses occasions, ce ressenti nous envahit et on croit percevoir dans le regard d’autrui l’accusation. On dépose ses enfants à la crèche puis on va boire un verre en terrasse avec une amie… On ne change pas le tee-shirt de sa fille pour la quatrième fois de la journée alors qu’elle rampe obstinément sur le parquet… On leur fait manger occasionnellement des petits pots achetés dans le commerce alors qu’on adore cuisiner… Et bien oui ! Parce qu’après la journée de travail, on a décidé de consacrer le peu de temps en cuisine et les légumes frais à notre petite personne. Na !

Le poisson frais allant également titiller nos papilles, on l’accompagne de bulbes de fenouil braisés au miel. Allez hop, en cuisine !

Pour 4 personnes, il vous faut :

2 bulbes de fenouil ; 1 cuil à soupe d’huile d’olive ; 1 cuil à soupe de miel ; 50 g de fromage de chèvre frais ; sel, poivre

Laver et effeuiller les bulbes de fenouil. Les émincer.

Dans une poêle, chauffer l’huile d’olive et faire revenir le fenouil à feu vif quelques minutes, jusqu’à coloration. Baisser le feu et ajouter le miel. Bien mélanger et couvrir. Faire cuire à feu doux un petit quart d’heure, jusqu’à ce que le fenouil soit fondant.

Ôter le couvercle. Remonter le feu pour faire évaporer le jus de cuisson rendu tout en remuant sans cesse. Saler et poivrer.

Au moment de servir, déposer le chèvre frais sur le fenouil chaud.

Bon appétit !