Rochers noix de coco

Nous déplorons, à juste titre, le gaspillage alimentaire que nous connaissons aujourd’hui. Des tonnes de nourriture non consommée jetées, ça me révolte. Bien sûr, avec nos petits bras musclés, on ne peut pas changer le monde mais le notre, si.

Combien de fois avons-nous réalisé des recettes pour lesquelles nous n’utilisions que les jaunes ou les blancs d’oeufs… Pendant longtemps, ils sont passés dans l’évier, poussés dans les canalisations par un jet d’eau froide. Halte ! Il y a tant de gourmandises à confectionner avec seulement un jaune ou des blancs d’oeufs. En voici une : les rochers noix de coco. Une recette tirée du livre de Christophe Felder « Pâtisserie ! », rien que ça !

unknown

Allez hop, en cuisine !

Pour une quinzaine de rochers, il vous faut :

2 blancs d’oeufs ; 100g de noix de coco ; 90g de sucre en poudre.

Préchauffer le four à 220°C.

Mettre tous les ingrédients dans une jatte. La déposer sur une casserole remplie d’eau chaude à moitié et mélanger au bain-marie pendant environ 10 minutes.

Former à la main des petits rochers à la forme que vous souhaitez et les déposer sur une feuille de papier sulfurisé.

Enfourner pour 6 à 7 minutes en surveillant la cuisson.

img_3799

img_3801

Bon appétit !

Publicités

Hachis Parmentier au boudin noir

Connaissez-vous le dessinateur Perry Taylor ? Si ce n’est pas le cas, je vous invite de façon insistante (si, si, j’insiste) à aller faire un tour sur son site Internet http://www.perrytaylor.fr

Cet anglais, amoureux du Sud-Ouest, dépeint avec un humour so british la vie à la campagne, notamment celle qui se déroule paisible au fin fond de nos coteaux gascons.

C’est tellement vrai.. j’adore !

cochon-bons-momentsNous sommes en pleine période du cochon. J’explique… En hiver, on se réunit en famille et amis pour tuer et charcuter le cochon. Tradition barbare pour les uns, sacrée pour les autres. Bien que je ne sois pas courageuse au point d’amener la bête à l’abattoir, je prends un réel plaisir à en façonner la viande en pâtés, saucissons, filets mignons… Dans le cochon, tout est bon ! Ah le boudin qui se conserve dans la paille… Inimitable !

Allez hop, en cuisine !

Pour 4 personnes, il vous faut :

800g de boudin noir ; 1kg de pommes de terre type Bintje ; 1 oignon ; 15 cl de lait ; 80g de beurre ; sel, poivre, noix de muscade moulue

Peler les pommes de terre et l’oignon puis les couper en quartiers. Faire cuire pendant 20 minutes dans une grande casserole d’eau salée.

Peler le boudin et le mettre dans une terrine. L’écraser grossièrement (avec les mains, c’est plus efficace).

Préchauffer le four à 210°C.

Egoutter pommes de terre et oignon, les passer au moulin à légumes au-dessus d’une casserole. Une fois les légumes moulinés, mettre la casserole sur feu très doux. Incorporer 40g de beurre coupé en morceaux et le lait chaud puis travailler à la spatule afin d’obtenir une purée bien lisse. Saler, poivrer et parfumer d’une ou deux pincées de noix de muscade râpée.

Dans un plat à gratin, déposer une couche de purée puis du boudin et recouvrir d’une dernière couche de purée.

Faire fondre les 40g de beurre restant et en arroser le gratin (je n’ai jamais dit que cette recette était light !).

Enfourner pour 15 minutes. Servir dès la sortie du four.

Bon appétit !

Soupe de potiron, lardons, croûtons et dés de gruyère

Il était là, au milieu de ses cousins, dans le panier dédié aux récoltes du jardin. Joufflu, bien rond, arborant un camaïeu d’orange, le dernier potiron de l’année ne demandait qu’à être mangé. Ses comparses potimarrons passeront bientôt à la casserole mais ce soir, c’est lui qui a fini en tranches dans la cocotte.


Accompagnée de lardons, de croûtons et de dés de gruyère suisse (celui sans trou), cette soupe de potiron réchauffe les jours d’hiver.

Allez hop, en cuisine !

Pour 4 personnes, il vous faut :

700g de potiron ; 200g de lardons ; 50cl de lait ; 25cl d’eau ; 2 cuil à soupe de crème fraîche ; 4 tranches de pain rassis ; 20g de gruyère suisse ; une pincée de noix de muscade ; sel, poivre

Laver, éplucher et couper le potiron en cubes. Le mettre dans une cocotte avec le lait et l’eau. Cuire pendant 40 minutes jusqu’à ce que le potiron soit fondant.

Pendant ce temps, mettre les lardons dans une poêle. Les faire dorer à feu vif puis les réserver en gardant le gras rendu à la cuisson. Dans cette même poêle, faire revenir le pain tranché en cubes jusqu’à ce qu’ils soient croustillants.

Couper le gruyère en petits dés.

Mixer la soupe avec la crème fraîche et la noix de muscade. Saler et poivrer.

Servir la soupe chaude parsemée de lardons, de croûtons et de dés de gruyère.


Bon appétit !

Poires rôties 

Le week-end est passé trop vite. Demain matin, il faudra retourner à l’école, au travail, se dépêcher, reprendre le rythme et l’organisation millimétrée de la semaine. Chaque dimanche soir est un peu comme la veille d’une rentrée scolaire perpétuelle, on se rend compte que ce sont les dernières heures du week-end avec un petit pincement au cœur.

Mais si on se faisait cool ? Un verre de vin (à consommer avec modération), une soupe, une tartine de roquefort et un petit dessert tout léger. Le blues du dimanche soir ne passera par nous !

Allez hop, en cuisine !

Pour 2 personnes, il vous faut :

2 poires ; une noisette de beurre demi-sel ; 1 cuil à soupe de cassonade ; poivre du moulin ; un filet de jus de citron

Peler, épépiner et couper les poires en dés. Les arroser d’un filet de jus de citron.

Faire fondre le beurre demi-sel dans une poêle. Y déposer les poires, couvrir et cuire à feu doux une dizaine de minutes en remuant de temps en temps.

Ôter le couvercle, saupoudrer de cassonade. À feu vif, colorer les poires en remuant sans cesse jusqu’à ce que le sucre fonde et enrobe les poires. Poivrer avant de servir.


Bon appétit !

Galette des rois à la crème d’amandes 

🎶J’aime la galette, savez-vous comment ? Quand elle est bien faite, avec du beurre dedans.🎶

Commande express de Monsieur Loulou : une galette des rois pour ses collègues. Même si on ne se lance pas dans la réalisation de la pâte feuilletée par manque de courage ou de temps, on peut faire une galette des rois maison en deux temps, trois mouvements. Et lorsque la demande arrive un dimanche soir, on pare au plus pressé.

Allez hop, en cuisine !

Pour une galette de 30cm de diamètre, il vous faut :

250g de poudre d’amandes ; 250g de beurre ; 200g de sucre roux ; 5 œufs ; 2 pâtes feuilletées de 30cm de diamètre ; 1 œuf pour dorer la pâte

Mélanger le beurre pour obtenir une texture pommade. Ajouter progressivement le sucre roux puis les œufs tempérés, un à un.

Incorporer la poudre d’amandes et mélanger jusqu’à obtenir un appareil souple et homogène.

Étaler un premier disque de pâte feuilletée puis le garnir de crème d’amandes de façon régulière en laissant 3 cm de contour. Poser le second disque de pâte sur le premier et sceller les bords du bout des doigts.

Réaliser le décor sur le dessus de la galette avec le dos d’un couteau puis dorer la pâte au pinceau avec le jaune d’œuf battu.

Laisser reposer 24h au réfrigérateur.

Préchauffer le four à 180*C et enfourner pour 50 minutes.

Bon appétit !

Velouté de châtaignes au foie gras

Lorsque nous recevons famille ou amis à la maison, j’aime bien servir divers amuse-bouches en verrines pour l’apéritif. J’en ai de toutes sortes : des grandes, des petites, des blanches, carrées, rondes, … Mais avec le temps, je vois bien maintenant l’œil un peu moqueur de Monsieur Loulou quand il me demande : « Et à l’apéro, on met quoi dans les verrines ? ». Alors dernièrement, pas de verrines pour l’apéritif… je les ai gardées pour l’entrée. On ne se refait pas, que voulez-vous !

Il me restait quelques châtaignes, conservées précieusement de l’automne dernier. L’association avec le foie gras est un régal. Une bouchée de foie, une cuillère de velouté, et ainsi de suite… Hum !


Allez hop, en cuisine !

Pour 6 personnes, il vous faut :

500g de châtaignes ; 1 carotte ; 1 oignon ; 1 gousse d’ail ; 1 branche de céleri ; 1 cuil à soupe d’huile d’olive ; 1 bouquet garni ; 2 cuil à soupe de crème fraîche ; sel, poivre ; 1 foie gras de canard entier.

Inciser les châtaignes. Les plonger dans une marmite d’eau bouillante et faire cuire 30 minutes à bouillon. Égoutter et les éplucher encore chaudes : ôter les deux peaux. Réserver.

Éplucher et émincer les carottes. Peler et hacher l’oignon et la gousse d’ail. Laver et couper la branche de céleri en morceaux. En réserver quelques feuilles pour la décoration.

Verser un filet d’huile d’olive dans une cocotte et faire revenir tous les légumes pendant 5 minutes.

Ajouter les châtaignes, le bouquet garni et recouvrir d’un litre d’eau. Saler, poivrer.

Porter à ébullition puis laisser cuire à feu moyen pendant 20 minutes

Retirer le bouquet garni et mixer la soupe. Incorporer la crème fraîche et mixer à nouveau pour obtenir un velouté lisse et homogène.

Detailler le foie gras en lamelles à l’aide d’un couteau dont on passe la lame sous l’eau chaude toutes les deux lamelles pour qu’elle glisse. Réserver les chutes.

Servir le velouté dans des récipients individuels, décoré des chutes de foie gras, de quelques baies rouges et quelques feuilles de céleri hachées menu. Accompagner du foie gras à part.


Bon appétit !