Phô de légumes à la badiane

Voyager l’hiver. Faire ses valises et s’évader, loin, près, ailleurs. Rentrer le teint hâlé, la peau et les cheveux empreints de parfum exotique. Troquer les choux et les crêpes pour des lhassi, colombo, phô et accras. Abandonner la place aux chats sur le fauteuil devant la cheminée. Ne revenir qu’aux pépiement printanier des oiseaux…

Tiens, les hellébores sont en fleur… Finalement, l’hiver n’est pas si triste et on va rester. Comme quoi, une fleur peut illuminer une journée !


Pour continuer à ensoleiller notre grisaille, on pourrait mettre un peu d’Asie dans nos assiettes. Allez hop, en cuisine !

Pour 6 personnes, il vous faut :

1/2 chou vert frisé ; 4 carottes ; 3 navets ; 4 poireaux ; 2 étoiles de badiane ; 2 clous de girofle ; 1 bâton de cannelle ; 1 cuil à café de coriandre en grains ; 1 noix de gingembre émincé ; 200g de nouilles de riz ; 1 bouquet de coriandre ; sel, poivre. Pour les boulettes : 450g de côtes de porc dans l’échine désossées ; 1 gousse d’ail ; 2 tranches de pain de mie ; 5 cl de lait ; 1/2 bouquet de coriandre ; 1 œuf ; 1 cuil à soupe de crème fraîche épaisse ; farine

Déposer dans un faitout le chou coupé en 8, les carottes et les navets épluchés et découpés en morceaux, les poireaux nettoyés et détaillés en tronçons. Ajouter les épices et le gingembre émincé. Couvrir d’eau largement, saler, poivrer et porter à ébullition. Cuire 20 Minutes à feu moyen.

Mettre le pain de mie à tremper dans le lait. Tailler les côtes de porc en cubes. La mixer avec l’ail, la mie de pain trempée, les feuilles du demi bouquet de coriandre, l’œuf et la crème. Saler et poivrer. Former des boulettes entre les mains farinées et les rouler légèrement dans la farine. Les plonger dans la soupe et cuire 5 minutes.

Pendant ce temps, plonger les nouilles dans une casserole d’eau bouillante et cuire pendant 4 minutes.

Au moment de servir, ajouter les nouilles et les feuilles du bouquet de coriandre.


Bon appétit !

Dans la précipitation, nous avons mangé ce Phô sans nouilles, oubliées dans leur casserole.Quand on n’a pas tête… on ne mange pas de nouilles !

Publicités

Auteur : unpianodanslejardin

J'aime cuisiner pour partager, pour faire plaisir à mes proches, pour me faire plaisir, pour les bonnes odeurs qui émanent d'un plat mijoté ou d'un gâteau dans le four, pour les souvenirs d'enfance qui remontent en ma mémoire devant les fourneaux... J'habite dans la campagne du sud-ouest, face aux Pyrénées, entourée de champs et de forêts. Entre mes multiples activités, j'essaye de faire pousser des légumes dans le potager et des fruits dans le verger pour les cuisiner.

4 réflexions sur « Phô de légumes à la badiane »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s