Blanquette de veau

Ah, les baladies saisonnières… on sort les bouchoirs, nos journées sont rythbées par les éternuebents et la toux, nos nuits par des séances d’apnée involontaires !

Après ce passage hivernal, quasi incontournable semblerait-il, nous avions envie d’un plat tout aussi traditionnellement hivernal : la blanquette de veau. Une viande fondante et un panier de légumes enrobés de sauce onctueuse. Parfait pour se refaire une santé. Allez hop, en cuisine !

Pour 4 personnes, il vous faut :

800g d’épaule ou de flanchet de veau ; 150g e champignons de Paris ; 1 carotte ; 1 branche de céleri ; 2 gousses d’ail ; 1 oignon piqué d’un clou de girofle ; 1 bouquet garni ; 100g de crème fraîche ; 50g de beurre ; 35g de farine ; 1 jaune d’œuf ; le zeste et le jus d’un citron bio non traité ; sel, poivre

Laver le citron. Zester le citron et en extraire le jus. Réserver.

Nettoyer les champignons, les couper en lamelles épaisses. Les mettre dans une casserole avec 15g de beurre et le jus de citron. Saler, poivrer. Laisser cuire 2 minutes puis réserver.

Peler l’ail et la carotte. Mettre la viande dans une cocotte et couvrir d’eau froide à hauteur. Verser le jus des champignons. Ajouter le céleri, la carotte, l’ail, l’oignon et le bouquet garni. Saler, poivrer. Donner un bouillon, écumer et cuire à frémissement 1h30 à 2h.

Préparer un roux : dans une casserole, faire fondre 35g de beurre, verser la farine en pluie et mélanger soigneusement. Laisser cuire 2 minutes à feu doux.

Égoutter la viande et la réserver sur un plat chaud. Filtrer le bouillon puis le verser sur le roux en fouettant sans cesse jusqu’à obtention d’une sauce homogène. Laisser cuire 10 minutes sur feu doux.

Battre le jaune d’œuf avec la crème fraîche. Incorporer ce mélange à la sauce et remuer avec une cuillère en bois jusqu’à ce que la sauce soit liée.

Rajouter la viande et les champignons. Napper de sauce puis saupoudrer du zeste de citron râpé.


Bon appétit !

Accompagner la blanquette d’un riz thaï, il s’accorde parfaitement.

Comme tous les plats mijotés, l’idéal est de le réaliser la veille puis de la faire réchauffer.

Publicités

Auteur : unpianodanslejardin

J'aime cuisiner pour partager, pour faire plaisir à mes proches, pour me faire plaisir, pour les bonnes odeurs qui émanent d'un plat mijoté ou d'un gâteau dans le four, pour les souvenirs d'enfance qui remontent en ma mémoire devant les fourneaux... J'habite dans la campagne du sud-ouest, face aux Pyrénées, entourée de champs et de forêts. Entre mes multiples activités, j'essaye de faire pousser des légumes dans le potager et des fruits dans le verger pour les cuisiner.

2 réflexions sur « Blanquette de veau »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s