Pasteras de pommes : Tea time Challenge#3

Les recettes de nos régions sont à l’honneur pour ce Tea Time Challenge #3 Tour de France, défi proposé par Lewis du blog Fleurs de thé.

ob_5a698e_picsart-04-12-07-30-59.png

En proposant ce Pasteras de pommes dont l’origine est luchonnaise, j’ai un souvenir ému pour ma grand-mère. Elle rajoutait une petite touche de gnôle à ce crépiau aux pommes, histoire de donner un parfum particulier au dessert. Je n’ai donc pas manqué à la tradition familiale en déposant quelques gouttes d’eau de vie de prunes issues du verger de mes parents.

Allez hop, en cuisine !

Pour 4 personnes, il vous faut :

2 pommes ; 1 cuil. à soupe de sucre ; 2 oeufs ; 80g de farine ; 2 sachets de sucre vanillé ; 20cl de crème liquide ; quelques gouttes d’arôme vanille ; une cuil. à soupe d’eau de vie de prunes (ou de rhum ambré) ; 1 noix de beurre ; sel.

Eplucher et épépiner les pommes. Les couper en dés et les déposer dans une poêle chaude où vous aurez fait fondre le beurre. Faire cuire à feu doux et à couvert jusqu’à ce qu’elles soient fondantes. Saupoudrer alors de sucre et faire revenir à feu vif pour obtenir des pommes légèrement caramélisées.

Pendant ce temps, dans un saladier, mélanger la farine, le sucre vanillé et une pincée de sel. Former un puits et y casser les oeufs.

Battre pour obtenir un mélange homogène. Verser ensuite la crème liquide, quelques gouttes d’arôme vanille et une cuit. à soupe d’alcool. Bien mélanger à nouveau.

Verser cet appareil sur les pommes caramélisées. Faire cuire à feu moyen sur une face ; retourner et poursuivre la cuisson.

Déposer sur le plat de service et saupoudrer de sucre vanillé. Servir chaud.

Bon appétit !

IMG_4119

Pour découvrir les spécialités culinaires des participants au challenge, je vous invite à visiter leur blog dont voici la liste :

1/Fleurs de Thé

2/Dyen’s Kitchen

3/La table de Clara

4/3 petits gourmets

5/Keskonmangemaman ?

6/La cuisine de Poupoule

7/La cuisine de Cécile

8/Croquant fondant gourmand

9/Ça ne sent pas un peu le brûlé là ?

10/Quelque part en Provence

11/Un piano dans mon jardin

12/United Colours of macarons

13/C’est Miam! -Malika

14/La cuisine facile de Chris

15/Passion cuisine de Julie

16/Les petits plats de Béa

17/Plaisir de la maison

18/Quelques grammes de gourmandises

 

Fajitas au poulet

« On devrait le faire plus souvent ». Cette phrase, en combien d’occasions la prononçons-nous ! Une longue promenade en famille par un doux soir d’été, un cinéma avec une copine, un week-end tourisme avec des amis, une séance bricolage avec un de nos parents, une recette de cuisine, …

Monsieur Loulou s’est chargé de la corvée courses et a rapporté des tortillas, ces galettes de maïs de 16 cm de large avec lesquelles on mange les fajitas. Bonne idée. Une fois le repas terminé, on s’est dit : « On devrait en faire plus souvent ». Qu’à cela ne tienne. Allez hop, en cuisine !

Pour 4 personnes, il vous faut :

Le guacamole : 1 tomate ; 1/4 d’oignon rouge ; quelques feuilles de coriandre ; 2 avocats mûrs à point ; le jus d’1/2 citron vert ; sel, poivre ; 1 petit piment (facultatif)

4 tortillas ; 2 tomates ; 1 poivron rouge ; 1 poivron jaune ; le reste de l’oignon rouge soit les 3/4 ; 1 petite boîte de maïs ; 4 morceaux de poulet ; le jus d’1/2 citron vert ; 2 cuil. à soupe d’huile d’olive + 1 cuil. à café ; sel, poivre.

Désosser et ôter la peau des morceaux de poulet, les couper en lanières de 4-5 cm de long. Les mettre à mariner avec 2 cuil. à soupe d’huile d’olive, le jus d’1/2 citron vert, du sel et du poivre.

Éplucher l’oignon rouge, en réserver 1/4 et émincer finement le reste. Laver et épépiner tomates et poivrons, les couper en dés. Chauffer une cuil. à café d’huile d’olive dans une pôele, faire revenir doucement oignon, poivrons, tomates et le maïs préalablement rincé. Cuire à feu doux et à couvert jusqu’à qu’ils soient fondants. Découvrir puis ajouter les lanières de poulet marinées ; cuire à feu moyen. Rectifier l’assaisonnement.

Pendant ce temps, préparer le guacamole. Couper la tomate et le quart d’oignon rouge en brunoise (petits cubes), les déposer dans un bol. Arroser du jus de citron vert, parsemer de la coriandre ciselée. Récupérer la chair des avocats, l’écraser à la fourchette puis la mélanger à la brunoise. Saler, poivrer.

Réchauffer les tortillas dans une poêle à feu doux pendant une petite minute ou au micro-ondes (alors 10 secondes seulement).

Étaler au centre de chaque tortilla une couche de guacamole puis recouvrir de la garniture poulet-légumes chaude. Rabattre le fond et les côtés de la tortilla.

Servir avec une salade (fraîchement cueillie au jardin si possible !) assaisonnée d’une vinaigrette au vinaigre de Xérès par exemple.

Bon appétit !

FullSizeRender (2)

 

Petits poivrons sautés

On se retrouve. Les enfants courent dans le jardin. Chacun vante sa technique de démarrage du barbecue. L’un apporte une bouteille de rosé frais, l’autre une salade. On a ramassé les radis et tomates cerise du jardin. Les chichis des tables d’hiver sont oubliés, ont fait place aux nappes et serviettes en papier. Bref, c’est l’été.


Sur les étals des marchés, les petites poivrons font leur apparition. Parfaits pour l’apéritif estival. Qui piquent ou doux, c’est selon votre goût. Allez hop, en cuisine !

Pour 4 personnes, il vous faut :

400g de petits poivrons ; huile d’olive ; fleur de sel.

Laver et sécher les poivrons.

Faire chauffer un filet d’huile d’olive dans une poêle, y déposer les poivrons. Couvrir et baisser à feu doux. Cuire 15 à 20 minutes en remuant régulièrement.

Déposer dans le plat de service, saler à la fleur de sel. Servir chaud ou tiède.

Bon appétit !

Gaspacho

« J’aime pas les concombres », dit le copain que vous regardez d’un œil amusé. Amusé parce que c’est le quatrième verre de gaspacho qu’il déguste en 10 minutes. Le copain n’aime pas le concombre mais semble adorer le gaspacho et vous, vous aimez bien le copain (sinon vous ne l’auriez pas invité !). Donc, vous ne lui dites pas que dans votre gaspacho, il y a une bonne part de concombre, vous le regardez juste avec un œil amusé.

Cette version du gaspacho n’est pas l’originale, vous n’y trouverez pas de vinaigre de Xérès ni de pain rassis (toutes mes excuses à mes aïeux espagnols). Parfois même, l’oignon n’y prend pas part au gré des envies. Voilà, vous savez tout. Allez hop, en cuisine !

Pour 6 personnes, il vous faut :

1kg de tomates bien mûres ; 1 poivron jaune ou rouge ; 1 concombre ; 1 oignon ; 2 gousses d’ail ; huile d’olive ; sel , poivre ; piment de Cayenne ou d’Espelette ( beaucoup plus doux).

Laver les légumes. Éplucher oignon, gousses d’ail, concombre. Épépiner le poivron. Émincer les tomates.

Deposer le tout coupé grossièrement en dés dans un mixeur et mixer. Ajouter un filet d’huile d’olive ( je dirais même une rasade !). Saler, poivrer, ajouter une pointe de piment. Mixer à nouveau.

Rectifier l’assaisonnement à votre goût et deposer au réfrigérateur au moins une nuit.

Servir bien frais. Bon appétit !

Clafoutis aux cerises de Pierre Hermé

C’est la pleine saison. Les cerisiers sont chargés de fruits rouges, dans lesquels se reflètent les rayons du soleil. Comme de nombreux fruits d’été, j’en mangerais à devenir malade. Une cerise dans le panier, une cerise dans la bouche, une cerise dans le panier, une cerise dans la bouche…


Avant qu’elles ne disparaissent toutes mangées, il faut vite faire un clafoutis. La recette de Pierre Hermé est ma préférée. Allez hop, en cuisine !

Pour 6 personnes, il vous faut :

500g de cerises ; 100g de sucre ; 125g de farine ; 1 pincée de sel ; 3 œufs ; 30cl de lait

Laver et équeuter les cerises.

Les déposer dans un saladier et saupoudrer de la moitié du sucre. Laisser macérer 30 minutes.

Préchauffer le four à 180*C et beurrer un moule en porcelaine.

Tamiser la farine dans une saladier, ajouter le sel et le reste de sucre. Battre les œufs en omelette, les ajouter à la farine et au sucre, et bien mélanger. Ajouter le lait et mélanger à nouveau.

Disposer les cerises dans le plat en porcelaine puis verser la préparation par-dessus.

Enfourner 30 à 40 minutes. Servir froid.

Bon appétit !