Potée au chou

Les normands diraient que le feu « mouronne » dans la cheminée. La pièce est baignée d’une odeur sucrée des plats mitonnés chaque jour avec application, selon des recettes transmises de génération en génération. Dans un coin de l’âtre, un pot en terre au cul noirci couve sur un nid de cendres chaudes. On fait confiance à la chaleur du feu pour cuire doucement la potée qu’il contient. On mangera le bouillon de cuisson ce soir, avec quelques vermicelles et une tranche épaisse de miche de pain.

Les faitouts ont remplacé le pot en terre et les tables de cuisson se substituent au feu de cheminée. On ne se lasse pas pourtant de manger la potée au chou qui fait partie des plats réconfortants de l’hiver. Allez hop, en cuisine !

Pour 6 personnes, il vous faut :

500g de palette de porc ; 1 saucisse fumée ; 1 petit chou vert ; 4 carottes ; 4 poireaux ; 2 navets ; 1 oignon ; 6 pommes de terre; 1 brin de thym ; 1 feuille de laurier ; 1 clou de girofle ; sel, poivre.

Porter 2 litres d’eau à ébullition dans une grande cocotte avec le thym, le laurier et l’oignon piqué d’un clou de girofle. Saler, poivrer.

Lorque l’eau bout, ajouter la palette et laisser cuire 30 minutes à feu doux.

Peler les carottes, les navets, les pommes de terre. Les laver ainsi que les poireaux et le chou. Couper ensuite tous les légumes en 3 ou 4 morceaux.

Plonger les légumes dans la cocotte et y ajouter la saucisse fumée. Couvrir pour laisser mijoter à feu doux pendant 20 minutes. En fin de cuisson, laisser reposer 10 minutes puis servir chaud.

Bon appétit !

cuisinons-de-saison-logo8

Je soumets cette potée au recueil de recettes au Cuisinons de saison en novembre du blog Cuisine de Gut. Consultez toutes les réalisations des participants et promenez-vous sur leurs blogs en cliquant ici.

Publicités

Petites seiches farcies

Avoir le temps, prendre le temps, accorder du temps. Jouer avec les enfants, lire un livre, se coucher dans l’herbe et regarder les nuages, rêver les yeux ouverts, écouter tous les mouvements d’une symphonie assis dans un fauteuil, tricoter une écharpe. Y a t-il long-temps qu’on s’est offert du temps ?

Pour farcir ces petites seiches, il me faut du temps. En effet, je les farcis habituellement avec le manche d’une petite cuillère… Monsieur Loulou m’a alors demandé : »Cela n’aurait pas été plus rapide et pratique avec une poche à douille ? ». Pas bêter Monsieur Loulou, j’y penserai la prochaine fois. Allez hop, en cuisine !

Pour 8 personnes, il vous faut :

24 petites seiches ; 1 gros oignon et 1 petit ; 300g de chair à saucisse ; 200g d’épinards frais ; 400g de tomates concassées ; 2 gousses d’ail ;  1 verre de vin blanc sec ; 1 brin de thym ; 1 feuille de laurier ; 1/2 cuil. à café de paprika ; 1 pincée de cannelle ; 1/2 cuil.  à café de safran ; 1 cuil. à café de sucre en poudre ; 1 tranche de pain rassis ; 5cl de lait ; huile d’olive ; 1 noisette de beurre ; sel, poivre.

Laver les seiches après en avoir retiré le cartilage et la tête en tirant délicatement.

Peler et hacher finement le petit oignon. Dans un bol, faire tremper le pain coupé en petits morceaux dans le lait.

Mettre à chauffer une cuillère à soupe d’huile d’olive dans une poêle et faire revenir le petit oignon haché jusqu’à obtention d’une belle couleur dorée. Réserver.

Dans la même poêle, faire fondre le beurre et faire revenir les épinards quelques minutes à feu doux après les avoir lavés et essorés.

Dans un mixeur, déposer la chair à saucisse, les épinards, le petit oignon doré, le pain trempé. Saler et poivrer. Hacher finement l’ensemble. Farcir les seiches et les fermer avec un cure-dent.

Dans une sauteuse, faire chauffer une cuillère à soupe d’huile d’olive et faire revenir les seiches sur toutes les faces. Réserver.

Eplucher et émincer le gros oignon et les gousses d’ail. Dans la même sauteuse que pour les seiches, faire revenir oignon et ail dans un peu d’huile d’olive jusqu’à légère caramélisation. Déglacer avec le vin blanc sec. Ajouter les tomates concassées, le thym, le laurier, le sucre, le paprika et la cannelle. Bien mélanger puis ajouter le safran dilué dans un peu d’eau tiède. Saler et poivrer et arroser d’un peu d’eau. Incorporer les seiches. Laisser cuire à couvert 15 minutes puis découvrir et laisser cuire une vingtaine de minutes. La sauce doit épaissir. Laisser reposer quelques minutes avant de servir.

Bon appétit !

Nous accompagnons d’habitude ces seiches avec du riz noir. Parfait !

S’il vous reste de la farce, pourquoi ne pas l’ajouter à la sauce en même temps que vous faites revenir ail et oignon !

Soupe de légumes au lard

Les placards et tiroirs de nos parents et grands-parents regorgent de souvenirs. Des porte-clés,  des cartes postales, un coquetier, des répertoires et carnets… L’odeur de poussière et du temps passé renforce le sentiment de nostalgie qui peut nous envahir à la redécouverte de ces objets. Parmi ces trésors ressurgis, on trouve les fiches cuisine Elle. En les feuilletant, on peut constater l’évolution du style photographique. On se souvient de temps en temps de tel ou tel plat, servi à la table familiale. Ossobuco, terrine de lapin, veloutés divers.

Parmi ces délices, il y a cette soupe de légumes au lard. Parfaite pour nos soirées devenues hâtivement sombres et froides, elle contient nombre de légumes de saison. Allez hop, en cuisine !

Pour 4 personnes, il vous faut :

4 carottes ; 2 poireaux ; 2 pommes de terre ; 2 navets ; 1 oignon ; 1/2 céleri rave ; 1 gousse d’ail ; 20g de beurre ; 2 tranches épaisses de poitrine fumée ; 2 litres de bouillon de légumes ou, à défaut 2 litres d’eau ; 1 feuille de laurier ; 1 brin de thym ; sel, poivre

Peler les légumes, l’ail et l’oignon, les laver et les couper en morceaux.

Détailler la poitrine fumée en dés. Les faire revenir à sec dans une cocotte et réserver.

Faire fondre le beurre dans la même cocotte et faire revenir tous les légumes à feu doux pendant 10 minutes. 

Rajouter le bouillon, le thym, le laurier et les dés de poitrine fumée. Saler, poivrer. Couvrir la cocotte et faire cuire 30 minutes.

Servir aussitôt.

Bon appétit !