Borscht

Lorsqu’elle nous ouvre la porte, elle affiche un sourire radieux, un de ceux qui illuminent les visages. Elle s’efface et nous laisse entrer dans son appartement à l’odeur sucrée. Un cocon chaleureux où règne une atmosphère rassurante. Des cartes postales tapissent le mur du couloir, souvenirs colorés de voyages effectués par autrui. Le verso de ces petits bouts de carton est en majorité gribouillé de « Pensées de… » où, d’après les écrits, il fait presque toujours beau. Parmi ces messagers, il y en a un qui nous attirent depuis toujours. Différente de toutes les autres, clichés de paysage, la carte représente des matriochcas. Affichées là, dans l’entrée, elles nous accueillent avec leur sourire et leurs couleurs vives, tout aussi chaleureux que notre hôte.

Voyage en Russie donc. Une soupe comme on les aime par temps pluvieux, accompagnée de blinis et de crème à l’aneth. Allez hop, en cuisine !

Pour 4 personnes, il vous faut :

3 betteraves crues ; 1 carotte ; 1 poireau ; 1/2 chou blanc ; 1 oignon ; 2 gousses d’ail ; 1 litre de bouillon de volaille ; 1 feuille de laurier ; 1 cuil à soupe d’huile d’olive ; 1 cuil à café de sucre en poudre ; 1 cuil à soupe de vinaigre ; sel, poivre

Pour une vingtaine de blinis : 20cl de lait ; 2 cuil à café de levure chimique ; 112 g de farine ; 1 œuf ; 1 pincée de sel ; 3 cuil à soupe de crème fraîche ; quelques branches d’aneth frais ;

Les blinis : délayer dans un bol 10cl de lait, la levure et 1 cuil à soupe de farine. Laisser reposer 15 minutes.

Dans un saladier, battre au fouet la farine, le mélange lait-levure, les 10cl de lait restant, une pincée de sel jusqu’à obtenir un mélange homogène. Laisser reposer dans un endroit chaud pendant 1h30.

Séparer le blanc du jaune d’œuf. Monter le blanc en neige puis y incorporer le jaune battu. Les ajouter délicatement à la pâte avec une maryse.

Imbiber une feuille d’essuie-tout d’huile neutre et en badigeonner une poêle. Une fois chaude, y déposer des petits tas de pâte réalisés avec une cuillère à café. Cuire jusqu’à l’apparition de petites bulles en surfaces, les retourner et cuire une dizaine de secondes. Recommencer jusqu’à épuisement de la pâte. Réserver les blinis sous un torchon.

Laver les tiges d’aneth et les éplucher. Dans un bol, mélanger la crème fraîche et les pluches d’aneth. Réserver au frais.

Le borscht : éplucher la carotte et la râper grossièrement avec une râpe à gros trous. Couper les betteraves en cubes. Éplucher l’oignon, le couper en morceaux. Éplucher le poireau, le laver et l’émincer. Éplucher les gousses d’ail.

Dans un faitout, chauffer une cuillère à soupe d’huile d’olive. Faire revenir pendant 2 à 3 minutes l’oignon et les gousses d’ail entières. Ajouter alors les légumes (sauf le chou), le vinaigre, le sucre, la feuille de laurier, le bouillon de volaille, poivrer et saler (si le bouillon ne l’est pas déjà). Porter à ébullition puis baisser à feu moyen et cuire 15 minutes à couvert.

Couper le chou en lamelles, le laver, l’égoutter. Le déposer dans le faitout avec la soupe et laisser cuire encore 20 minutes à couvert.

Vérifier l’assaisonnement. Retirer la feuille de laurier et les gousses d’ail. Servir chaud accompagné de blinis et de crème à l’aneth.

Bon appétit !

Réchauffer les blinis avant de les servir en les passant sous le grill du four ou au grille pain.

J’ai chiné un peu partout sur la Toile pour finalement estimer que la recette du blog On dîne chez Nanou était celle que je préférais. Je l’ai un peu adaptée.

Publicités

Velouté de panais

Le petit garçon assis à la table, les pieds à 25 cm du sol, regarde le bol fumant en faisant la moue.

« – C’est quoi ? demande t-il

– Du panais.

– Beurk. C’est quoi du panais ? »

Le moment est fatidique, il s’agit de ne pas se planter. Alors, on va simplifier :

– « Ça a la forme d’une carotte et c’est blanc. Goûte. »

La carotte, l’enfant des copains connaît et il aime. Il plonge la cuillère et la porte a sa bouche avec une grimace de dégoût. Le temps est suspendu. Et puis, la grimace disparaît, la cuillère retourne dans le bol pour une nouvelle bouchée et ce jusqu’à épuisement de la ration. Ouf, on est sauvé. L’enfant des copains aime le panais. Ça tombe bien nous aussi. Et puis, on n’avait pas prévu d’autre entrée pour ce dîner entre amis.

Pour 4 personnes, il vous faut :

4 panais ; 50cl de crème liquide ; 30cl de lait ; 75cl d’eau ; 4 ou 5 noix ; 2 cuil à soupe d’huile de noisette ; sel, poivre

Éplucher les panais, les laver et les couper en morceaux grossiers.

Verser l’eau, la crème et le lait dans une casserole. Saler et porter à ébullition. Y plonger les panais et cuire 30 minutes.

Casser les noix et les piler grossièrement.

Mixer le panais avec le liquide de cuisson. Poivrer et rectifier l’assaisonnement en sel selon votre goût.

Verser le velouté dans des bols, parsemer de noix et disposer quelques gouttes d’huile de noisette à la surface.

Bon appétit !

Flans brocolis Comté

Le temps passe vite. Il y a à peine un an, on se trimballait un gros ventre dans l’attente d’une arrivée imminente. Bodies et pyjamas minuscules avaient pris leur place à côté des petits chaussons tricotés par des grands-mères déjà attendris dans la valise prête depuis plusieurs jours. 368 jours, des montagnes de couches et des milliers de tonnes de tendresse plus tard, nous voilà en pleins préparatifs du premier anniversaire. Papi a prévu le vin (avec modération tout de même), le menu est fait, le gâteau est en cours de réalisation pour accueillir LA bougie. C’est bien joli tout ça mais entre deux blancs montés en neige, nos petites minettes sont là pour nous rappeler, par leurs réclamations bruyantes qu’il faut se restaurer. Vite, elles ont faim et nous aussi.

Les fleurettes d’un brocolis acheté chez notre primeur préféré et du Comté du super fromager voisin feront un accord sympathique dans un flan d’exécution rapide. Rapide est ici synonyme de délicieux. Ça tombe bien, les demoiselles sont connaisseuses. Déjà ! Allez hop, en cuisine !

Pour 4 personnes, il vous faut :

1 brocolis ; 30g de Comté ; 2 œufs ; 20cl de crème liquide ; 10cl de lait; sel, poivre

Laver et détacher les fleurettes du brocolis. Les déposer dans une casserole d’eau bouillante et les faire blanchir 5 minutes. Égoutter.

Préchauffer le four à 160*C.

Dans un saladier, battre les œufs en omelette puis ajouter la crème et le lait. Mélanger. Râper le Comté et l’incorporer à l’appareil. Saler légèrement, poivrer. Mélanger à nouveau.

Beurrer 8 ramequins. Déposer quelques fleurettes de brocolis dans les ramequins puis recouvrir de l’appareil à flan.

Enfourner pour 20 minutes. Bon appétit !