Risotto aux asperges blanches

De petites et jeunes dents mais un palais certain. Elles croquent autant la vie que les fruits à pleines dents, le menton dégoulinant de jus et les yeux pleins de plaisir de manger. Chaque coup de fourchette est assuré, portant à leur bouche déjà experte les mets, tels des trésors dont il faut profiter. Certains diront que ce temps-là des omnivores s’envole vite au profit de repas moins sereins et d’aliments boudés. Savourons alors de les voir découvrir et se régaler.

Au menu des gastronomes aujourd’hui, un risotto avec des asperges fraîchement cueillies. Avec un peu de chance, nous pourrons en manger aussi, si elles en laissent… Allez hop, en cuisine !

Pour 4 personnes, il vous faut :

1 botte d’asperges blanches ; 250g de riz arborio ; 3 échalotes ; 30cl de vin blanc sec ; 90cl de bouillon de légumes ; 3 cuil à soupe de mascarpone ; 4 cuil à soupe de parmesan râpé ; sel, poivre ; huile d’olive

Éplucher les asperges et les cuire dans un grand volume d’eau bouillante salée pendant 10 minutes. Les égoutter et les passer sous l’eau froide pour arrêter la cuisson. Les couper en petits tronçons. Réserver.

Éplucher et émincer finement les échalotes.

Dans un faitout, faire revenir les échalotes avec 3 cuil à soupe d’huile d’olive jusqu’à ce qu’elles deviennent translucides. Ajouter le riz et remuer sans cesse pendant 1 minute. Verser le vin blanc, baisser à feu doux et l’aider l’alcool s’évaporer. Ajouter le bouillon louche après louche, en remuant toujours sans discontinuer. Recommencer à chaque fois que le bouillon est absorbé par le riz, jusqu’à l’avoir tout utilisé.

Lorsque le riz est tendre, ajouter les asperges, le mascarpone et le parmesan râpé. Saler et poivrer. Bien mélanger. Servir aussitôt.

Bon appétit !

Publicités

Choux de Bruxelles aux lardons

Ah, la cantine scolaire ! Nous avons tous des souvenirs de la cantine. Alignés dans le réfectoire, dévorant une tranche de pain avant même d’avoir goûté les crudités servies dans des récipients en inox. Chacun déchiffrait dans le fond du verre Duralex le nombre qui indiquerait son âge. Un jour 36 ans, le lendemain 12, en fin de semaine 57 ! Ingrats que nous étions, nous boudions souvent les efforts de la cantinière pour nous faire manger du « vert ». Les zaricots, les zépinards, les salsufis et les choux de Bruxelles. Beurk, les choux de Bruxelles !

Deux, trois ou cinq décennies plus tard, nous voilà réconciliés avec ce « truc dégoûtant » qui n’en est point. Courage, vous allez voir, c’est très bon les choux de Bruxelles. Allez hop, en cuisine !

Pour 4 personnes, il vous faut :

1,5kg de choux de Bruxelles ; 1 oignon ; 200g de poitrine de porc salée ou de lardons ; 50g de pecorino râpé ; huile d’olive ; sel, poivre

Nettoyer les choux de Bruxelles et les faire cuire 8 minutes dans une casserole d’eau salée. Rincer à l’eau froide et laisser bien égoutter.

Peler et émincer l’oignon finement. Le faire fondre dans une poêle chaude avec un filet d’huile d’olive. Ajouter la poitrine coupée en dés ou les lardons et les faire revenir.

Ajouter ensuite les choux de Bruxelles et faire revenir à feu doux une dizaine de minutes en remuant régulièrement afin qu’ils n’accrochent pas.

Saler peu, poivrer et parsemer du pecorino râpé. Bien mélanger et servir chaud.

Bon appétit !